Libération revient sur l'affaire de ce blog an Anglais, Petite Anglaise, dont l'auteure (une salariée Anglaise pour une entreprise britannique travaillant à Paris, qui relatait avec humour ses tribulations au travail), avait été licenciée, dans un article titré "Licenciée pour «bloggage illicite". L'audience devant le tribunal des prud'hommes est prévue le 21 mars prochain. La décision attendue est importante car elle pourrait créer une jurisprudence. L'été dernier, plusieurs amis (salariés dans des grosses boîtes ou chercheurs) m'avaient avoué avoir fermé leur blog ou pris un pseudo, par prudence, car ils y évoquaient leur entreprise...

Autre affaire médiatisée l'automne dernier, dont j'avais parlé dans ZDNet, celle de cette ex-salariée de Nissan licenciée après son congé maternité. Son affaire doit aussi être traitée aux prud'hommes en ce début d'année. Affaire à suivre...