Cette info va rajouter du grain à moudre aux anti-facebook (dont certains ont constitué des groupes anti-FaceB au sein de ce réseau, comme le relatait ce papier du Monde), alors que le débat enfle à propos de la préservation des données à caractère personnel sur Facebook. A suivre de près d'ailleurs, ces conseils avisés de Mashable France pour y préserver votre privacy.

C'est au détour d'une brève publiée par le JDNet que l'on apprend ce matin que le caractère privé des profils Facebook serait violé par l'application "Compare People", conçue par la société Chainn. Selon cet article du site Valleywag.com, elle permettrait aux moteurs de recherche d'avoir accès aux informations des profils ayant installé l'application, soit environ 10 millions de membres selon AllFacebook.com., blog unofficial - et très critique - consacré à FaceB. En clair, si j'ai installé l'appli "Compare people" sur ma page Facebook, n'importe qui pourrait accéder à des infos sur mon profil via Google ou MSN, même s'il n'est pas inscrit à FaceB. Qui plus est, "the chainn.com domain is registered to Naval Ravikant, a cofounder of the shopping-review site Epinions", précise Vallywag. Je vous laisse imaginer les conséquences possibles...

A suivre donc... En tous cas, cette nouvelle info, si elle est confirmée, ne fera pas plaisir à la CNIL, avec laquelle Facebook est en négociations (mais Facebook étant basé aux US, l'avis de la CNIL est purement consultatif - CQFD) , tout comme avec le Club de Berlin, un groupe de travail international.