Orange Read&Go

Les opérateurs mobiles s'apprêtent à s'affronter sur un nouveau créneau : celui des livres numériques, qui leur permettront opportunément de doper les usages de la 3G.

Lundi dernier (30 juin - je sais... je n'ai pas eu le temps de bloguer depuis), j'ai eu la chance de découvrir la Collection été '08 d'Orange (lancée en même temps que la Fashion week ;).

Et j'ai pu avoir entre les mains le livre numérique d'Orange, de la gamme Illiad du constructeur iRex (filiale de Philips). Ergonomie simple, navigation assez simple à l'aide d'un style (pas - encore ? - de navigation tactile), et l'eBook est très léger. Read&Go est donc un livre numérique qui permet d'accéder à un kiosque de journaux accessibles en téléchargement par WiFi ou 3G. Lancé en version test (version définitive attendue pour l a fin d'année) après la sortie de l'édition électronique des Echos , Orange teste donc à son tour un terminal équivalent au Iliad d'iRex, également proposé par les Echos. Au détail près que l'opérateur lui a ajouté une clé USB 3G. Autre plus, il va y proposer plusieurs formules d'abonnements à des journaux partenaires (Les Echos, Le Monde, Le Parisien, L'Equipe, Télérama notamment). La question : quel sera le modèle économique? Quelles seront les formules d'abonnement ? Quid pour les abonnés à la version papier de certains de ces quotidiens ?... Egalement, différents livres et BD numériques seront disponibles auprès des partenaires d'Orange dont Feedbooks, Médiatoon (Dargaud, Dupuis, Lombard et Kana) et les éditions Mango.

eBook SFR

Preuve que la bataille est engagée Simple hasard sans doute ;), la semaine dernière, SFR a annoncé à son tour son eBook, un terminal similaire, e-Book SFR. Il va être testé durant trois mois par cent mobinautes. Là, le terminal, GeR2, est conçu par la société française Ganaxa. Sept titres de presse y seront référencés sur le livre numérique (Les Echos, Le Monde, L'Equipe, Le Parisien, Le Figaro et L'AFP) ainsi que sept acteurs du monde de l'édition (Dunod, Flammarion, Hachette, M21 éditions, Plon, Ramsay, Solar). Cette expérimentation qui durera trois mois permettra de tester les usages de ce terminal auprès de 100 mobinautes. A notre aussi, contrairement à Orange, SFR a adopté un système de sécurité drastique : ses contenus sont protégés par un système de DRM. "Chaque appareil dispose d'un numéro de série unique, les lecteurs sont ainsi identifiés et les fichiers contenant les ouvrages sont cryptés de façon à ce que seuls les lecteurs identifiés puissent les télécharger », précise SFR dans son communiqué de presse.

En tous cas, il est clair que cette formule du kiosque numérique est vouée à faire florès. Comme le montre d'ailleurs l'offre LeKiosque.fr, ainsi que l'offre concurrente lancée récemment par Relay (voir ce billet de Techcrunch).