Organisée par l'agence Vanksen l CultureBuzz mardi dernier, la première édition du Viral Film Festival, dans le cadre du congrès Buzz the Brand , se tenait mardi dernier au cinéma Max Linder. Elle a mis à l'honneur un nouveau genre de pub alternative : les publicités virales, diffusées exclusivement sur Internet via Daiymotion et Youtube, commandées directement par les annonceurs à des agences, ou parfois nées de l'initiative d'internautes. L'avantage de ce nouveau type de films, le film viral, est qu'il gagne sa notoriété sur Internet grâce au buzz, au bouche-à- oreille (WOM effect en anglais), et surtout, qu'il est destiné à être diffusé que sur la Toile. Ce donne souvent des pubs bien plus impertinentes et créatives que sur la petite lucarne.

Florilège des vidéos primées donc, parmi 500 vidéos réalisées par des particuliers ou des agences de communication.

Wom d'or de la vidéo virale la plus drôle: Guli l'Alligator Réalisé par BETC Euro RSCG pour 13ème Rue

Un dessin animé qui dérive vite en version trash...

Wom d’Or de la vidéo virale la plus efficace: Première cause de mortalité dans le monde Réalisé par BDDP Unlimited pour Solidarités

Wom d’Or de la vidéo virale UGC (User generated content / Conçu par un particulier): Ma Valentine Réalisé par François Chatelain

Wom d’or de la vidéo virale la plus originale: Fight for kisses Réalisé par JWT pour Wilkinson Energizer

Vidéo qui donne lieu à un site web dédié. L'idée un peu freudienne du l'affrontement entre le père et son bébé pour bénéficier de l'amour maternel est exploitée dans une vidéo très réussie techniquement.