couv Fig high tech

La question mérite d'être posée, alors qu'avec la crise économique et financière, les Français rognent leurs dépenses depuis septembre. Cela va très probablement se répercuter sur leurs achats en vue des fêtes de fin d'année. Je me posais la question pour les produits high tech, qui est devenu ces dernières années un des postes principaux de dépenses pour les Français pour leurs cadeaux de fin d'année. J'ai collaboré au supplément high tech du Figaro, Désirs numériques, paru le 27 novembre - un hors-série qui passe en revue les dernières nouveautés, tant en produits qu'en usages. J'y ai fait un focus sur le nomadisme urbain (article accessible ). Un supplément que les quotidiens et hebdos publient traditionnellement en fin d'année, un peu avant les fêtes. Bref, un supplément qui incite les lecteurs à consommer ;).

Les consommateurs vont-ils aussi se serrer la ceinture pour offrir des cadeaux à leurs proches en cette fin d'année ? Pas si sûr... Un de mes frères me disait dernièrement que le "sentiment de crise" présent chez les Français (y compris ceux qui n'ont pas été dramatiquement affectés, pour leur emploi par exemple) est aussi psychologique, et que les médias en sont probablement responsables... Il n'a probablement pas totalement en la matière. Peut-être que dans ce contexte morose, les consommateurs vont être repris, au moins temporairement, par une frénésie d'achats - un exutoire, une manière de dire F**k la crise. Peut-être même que l'on achète davantage de produits high-tech, comme les PC, les baladeurs numériques ou les consoles de jeux : de fait, dans une étude récente, l'Association américaine des produits électroniques de grande consommation (CEA) affirmait que la crise économique pousse les consommateurs à rester chez eux pour faire joujou avec leurs nouvelles acquisitions. Les ventes de télévisions à écran plat ont progressé de 40% en un an, et les fabricants de jeux vidéos prévoient des ventes supérieures à celles de l'an dernier pour les fêtes de fin d'année.

A voir si cela est vrai en France, où selon une étude de Médiamétrie, les Français dépensent en moyenne 2 270 euros par an dans les nouvelles technologies et les médias (presse, cinéma, musique), hors redevance audiovisuelle. Retour sur cela début 2009...