Un peu de légèreté en ce dimanche soir, je vais vous parler d'une marque que je ne connais pas en tant que "consommatrice" (modérée) de fringues, mais dont la stratégie marketing me semble assez maligne.

The Kooples, cette marque parisienne bohème-branchée- rock, a su faire jouer le buzz autour d'elle autour d'un concept assez original : vendre des vêtements portables aussi bien par un homme que par sa moitié féminine (et réciproquement ;) - une marque pour couples donc, comme le laisse entendre la sonorité de son nom... Stéphane racontait sur Blog de luxe les débuts de cette marque, qui compte déjà une vingtaine de boutiques en France.

Quelques mois après, elle franchit un nouveau cap en lançant une ligne de bijoux, à influence rock/ métal qui plaira sans doute aux lycées et jeunes adultes... Jolie opération ,avec une petite pointure dans le monde du bijou-rock, puisque la marque s'est associée à The Great Frog, atelier londonien célèbre pour ses collections pour Metallica ou Aerosmith... Forcément, il faudra y mettre le prix, avec par exemple les 2 joncs Tête de mort, l'un en argent, l'autre en plaqué or, pour 280 €...