The405club

On a vu parfois le concept de réseaux sociaux décliné çà toute les sauces, voire certains créés à l'initiative de marques, pour tenter de fédérer leurs consommateurs. Mais cela peut aussi être une moyen de créer des clubs d'un nouveau genre pour réunir des individus en proie à une certaine détresse. A New York, des anciens cadres sup' au chômage viennent d'ouvrir leur propre réseau social, The405club.com, "New York's Official Unemployment Benefit Collection Club". Les anciens salariés de Manhattan, as de la finance et autres hauts cadres victimes de la crise, s'y retrouvent et s'entraident pour retrouver du travail.

Le titre fait référence à 405 dollars - la somme maximum perçue chaque semaine par un chômeur de la ville de New York. Sur ce site, de nombreux conseils sont aussi dispensés à ces hauts salaires habitués à mener grand train de vie et devenus du jour au lendemain sans emploi : comment dépenser moins, les erreurs à éviter dans les entretiens d'embauche... et une cellule psychologique mise à disposition. Un précédent que l'on pourrait voir débarquer en France ?