Beaune

Alors voilà, je rentre d'un weekend bien sympa passé à Beaune, au coeur de la Bourgogne, où j'ai eu la chance d'assister à la première édition d'un nouveau festival. La ville a en effet lancé son ''Festival international du film policier'', qui se tenait du 1er au 5 avril.

Au programme: des projections, étalées sur la semaine, d'une série de films indépendants de toutes nationalités en compétition (ou hors-compétition), une rétrospective de classiques du genre, des court-métrages... Et bien sûr quelques gros films, comme le dernier de Bertrand Tavernier, "Dans la brume électrique", son premier polar franco-US, avec Tomy Lee Jones en tête d'affiche. Mais aussi des séances de dédicaces de livres, et même des master class, des leçons de cinéma par des spécialistes du polar. Ça tombe bien, j'adore le cinéma, et plus encore les polars. Et enfin une remise de prix à la fin du festival. Ce festival m'a permises de découvrir des films indés que je ne serais probablement pas allée voir. Mais aussi de mettre les pieds à Beaune, ville où je n'étais jamais venue.

C'est là, je pense, que réside toute l'intelligence de ce genre de démarche pour le collectivité territoriale. Beaune a eu la bonne idée de créer un festival de cinéma (ça change des nombreux festivals de musiques lancés par les villes du sud de la France, en plein été, pour attirer les touristes), un mois avant le festival de Cannes, qui plus est sur un genre précis, les polars. Avec à la clé une vingtaine de partenaires, aussi bien de collectivités territoriales, que des médias, groupes industriels...

Résultat : ils ont attiré dans leur ville, durant une semaine, des visiteurs qui n'y seraient pas venus dans une démarche touristique classique. L'Office du Tourisme a d'ailleurs joué le jeu, en créeant des animations adaptées: expo de caricatures d'acteurs célèbres, des expos liées à ce thème, , et "balade olfactive" très ingénieuse à la CCI.

A suivre, donc... Même si ce genre de pari est ambitieux, alors que ce festival est en fait une délocalisation (pour des raisons budgétaires) du Festival de Cognac (qui a fermé ses portes en 2007), et qu'un festival concurrent se tient à Liège, en Belgique, dans 15 jours