C'est sans doute une première. Qui pourrait créer des émules. Ouest France révèle que des habitants du village de Broughton, dans le sud de l'Angleterre, ont refusé Google Street View, ce logiciel qui fournit des photos interactives des rues des villes... avec les effets pervers, en termes de défenses de données personnelles des individus, que cela implique, comme je l'expliquais dans ce billet. Vendredi dernier, sur l’antenne de la chaîne BBC, un habitant a raconté comment lui et ses voisins ont réussi à bloquer le véhicule de l’employé de Google et à l’empêcher de filmer, y voyant "de la violation de vie privée". De fait, pour enrichir ses bases de données cartographiques, Google dépêche un peu partout des camionnettes spécialises pour filmer les rues des diverses collectivités. Cette action rappelle que Street View est une initiative de Google, à laquelle les individus sont en droit de s'opposer...