couv Telerama

Pour cette semaine, après avoir hésité sur le (fameux ;) hors-série d'été des Inrocks spécial sexe (mais j'y reviendrai, maybe...), j'ai choisi la couv' de ce numéro d'été de l'hebdo Télérama, qui, pour chaque numéro d'août où il prend ses quartiers d'été (avec un seul numéro daté du 8 au 21 août, vacances estivales obligent), choisit un sujet un peu décalé, qui nous évade. Là, j'ai donc bien aimé cette thématique "spécial mystère" (on remarquera d'ailleurs que les mag sont accros aux Unes très spéciales" en été ;), assez vaste pour nous entraîner, à priori, des univers baudelairiens aux films fantastiques...

Pourtant, le contenu m'a désarçonnée : bon point pour le papier de François Gorin (journaliste musical initialement, bonne plume à l'écriture assez rock'n roll) sur les "rockers fantômes (les assassinats et autres suicides étranges qui émaillent l'histoire du rock). Bien aimé aussi le papier sur les "films maudits", perdus, détruits ou jamais achevés. Mais le papier sur le paranormal m'a laissée perplexe, et plus encore celui sur la 'sorcellerie' dans le Berry (sic), qui nous présente, certes de manière factuelle, une ex-géologue médium.

Depuis quelques années, l'hebdo culturel un peu bobo tente de se reconvertir en magazine "sociétal". Il a connu quelques tangages ces dernières années, que ce soit lors de son rachat par Le Monde, ou à propos des dernières rumeurs qui le donnaient susceptibles d'être à vendre, en particulier auprès de Lagardère.