Une dépêche AFP de ce matin indique que Le groupe britannique Reuters, l'un des leaders mondiaux de l'information financière, a annoncé ce vendredi avoir été approché en vue d'un rachat, trois jours après l'OPA lancée sur son concurrent américain Dow Jones par Rupert Murdoch.

A ajouter aux rumeurs persistantes, depuis plusieurs mois, de la revente de l'un de mes employeurs, Les Echos, auquel s'intéresseraient Bolloré (propriétaire de la chaîne de TV Direct 8, une figure assez... particulière sur le PAF ;-), Lagardère...

Mise à jour (16h45) : Le groupe canadien d'informations électroniques spécialisées Thomson Corp est en discussion avec Reuters qu'il espère racheter, affirme vendredi le quotidien The Globe and Mail en citant des sources proches des deux compagnies. «Thomson ne commente pas les rumeurs et les spéculations», a déclaré Jason Stewart, responsable de la communication chez Thomson, interrogé par l'AFP. La famille Thomson de Toronto, via sa firme d'investissement privée Woodbridge, contrôle 40% du Canadien Globemedia, l'entreprise qui possède le Globe and Mail.

Mise à jour le 18 mai : le rachat est finalisé, Reuters devient Reuters-Thomson : rachat pour 12,7 milliards d'euros (70% des parts). Reuters-Thomson devietn ainsi n°2 mondial de l'info financière derrière l'Américain Bloomberg. Source : AP.

"En Inde où Thomson Corp a déja deux centres, on annonce que cette société va en ouvrir un troisième, et y emploierait plus de 1 000 personnes en 2009. Ce n’est pas un détail, après la délocalisation pour économiser la main d’oeuvre, la délocalisation a aussi commencé depuis longtemps pour les analystes et les journalistes financiers mais on en parle moins.", évoque mon confrère Gilles Klein sur son blog .