Faut-il s'en inquiéter ? Cet article paru dans "Le Monde" d'hier révèle que Nicolas Sarkozy et François Fillon (officiellement nommé premier ministre ce matin au lendemain de l'intronisation officielle de Sarkozy, pour mémoire) ont proposé aux journalistes Catherine Pégard (Le Point) et Myriam Lévy (Le Figaro) de rejoindre respectivement le staff de l'Elysée et de Matignon en tant que conseillères en communication.

Philippe Ridet exagère peut-être dans son papier ;-) en affirmant que les longs articles politiques de Catherine Pégard, jusque là directrice de la rédaction du "Point", étaient devenus une mine d'informations pour les journalistes eux-mêmes qui glanaient dans ces articles, au détour d'une phrase ou d'une anecdote, la matière de leurs sujets à venir, mais il est clair que, depuis de nombreuses années, elle était devenue une journaliste politique incontournable, avec un des carnets d'adresses politiques les plus enviés.

C'est en tous cas une des premières fois qu'un gouvernement qui s'installe débauche des journalistes politiques en vue... et les invite à passer de l'autre côté du miroir. Il est plus courant de voir des journalistes influents accepter des missions de conseil en communication (parfois discrète, en tous cas grassement rémunérées), comme Jean-Claude Narcy (ancien présentateur de JT de TF1, où il n'assure plus que, rarement, la présentation d' "émissions spéciales"), qui travaille à l'agence de com' Expression Conseil.