D'après cet article dans l'International Herald Tribune, la police chinoise va déployer 20 000 caméras "intelligentes" afin d'identifier personnes et comportements "suspects" à Shenzhen, qui compte déjà environ 180 000 caméras privées. Autre fait préoccupant, les habitants des grandes villes devront porter des cartes électroniques de résidents incluant leurs données scolaires, professionnelles, policières, ethniques, religieuses, etc. A l'origine du projet, une société US, China Public Security Technology dont le créateur, inspiré par Bush, a été impressionné par l'utilisation des nouvelles technologies en Irak.

Un projet qui aurait ss doute été décrié dans le monde entier s'il avait été lancé dans la foulée de Tian'anmen. Mais la peur du terrorisme a affaibli l'hostilité du public, comme le souligne l'IHT