download.jpg

C'est sans doute le premier gros cafouillage qu'a connu Netflix, depuis son lancement en France en septembre 2014. Depuis samedi dernier, la diffusion pour le moins parcellaire de South Park a ému bon nombre d'internautes.

South Park, c'est une série animée pour adultes, diffusée depuis 1997 sur la chaîne américaine Comedy Central, qui met en scène une bande d'enfants en surpoids, dans une commune imaginaire du Colorado. Au programme, humour scato, burlesque, et style volontiers anti-politiquement correct.

Ces derniers jours, des abonnés à Netflix constaté que le dessin animé était disponible de façon très incomplète sur la plateforme de la vidéo à la demande puisque, comme elle l'a annoncé, seules les saisons 15 à 21 sont en réalité disponibles. 10 épisodes sur 78 manquaient donc. Ce qui, déjà, n'est en soit pas dans ses habitudes. Et même dans cette sélection réduite, certains épisodes manquaient à l'appel, ainsi que l'ont constaté avec agacement des observateurs sur Twitter.

Dès le début, alors que a 23ème saison commence à être diffusée aux Etats-Unis, il y avait un certain imbroglio: c'est Amazon Prime Video qui avait obtenu les droits de diffusion, dont en France, pour les 22 saisons. Mais il a connu un bug, et Netflix l'a devancé en diffusant, lui, les épisodes depuis la saison 15.

Dix épisodes manquent à l’appel sur Netflix : quatre épisodes sur la saison 15 (La machine à rigoler, Taille du Membre Indexée, Chiasse Burger, Thanksgiving), deux sur la saison 16 (Chupaquhébreux, Un bracelet pour une cause) et sur la saison 17 (World War Zimmerman, Ginger Cow), ainsi qu’un de la saison 18 (Va te faire financer) et un autre de la saison 19 (Les Méchants ninjas). Parmi les épisodes caviardés, l'un mettait en scène les Allemands comme «le peuple le moins drôle du monde» ; un autre imagine les débuts de Thanksgiving avec des extraterrestres ; un autre met en scène des personnages de South Park déguisés en ninjas pour faire peur aux SDF...

Capture_d_e_cran_2019-10-09_a__12.36.15.png

Pourquoi ces manques ? Netflix aurait-il décidé de lui-même, pour la première fois, de couper dans des contenus qu'il diffuse ? Lundi après-midi, la plateforme de vidéo a répondu sur Twitter : «Il manque des épisodes de South Park. Pourquoi ? Des épisodes ont été censurés lors de leur toute première diffusion en France. Ils sont considérés comme dénigrants pour certaines communautés par les autorités audiovisuelles locales. On le respecte pour des raisons légales.»

En évoquant des «autorités audiovisuelles locales», de qui parle donc Netflix ? Il fait comme si le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), le régulateur de l'audiovisuel en France, avait donc considéré ces épisodes comme «dénigrants pour les communautés». Et fait ainsi référence à ce texte de... 2007, où le CSA avait réclamé à la chaîne Game One une nouvelle signalétique sur deux épisodes de la saison 10 de South Park, pour qu'ils soient déconseillés aux moins de 12 ans.

Les plates-formes comme Netflix ou Prime Video ne sont pas (encore) soumises à ses règles, comme les chaînes de télévision. A moins qu’il ne s’agisse d’une question de droits, sur ces épisodes particuliers.

Capture_d_e_cran_2019-10-09_a__12.35.15.png

Six heures après son premier tweet, le compte de Netflix a d'ailleurs donné un second argument, évoquant des problèmes de droits: et d'assurer que les épisodes de South Park disponibles sur Netflix seraient «tout simplement, ceux que les ayant-droits nous ont proposés.»

Difficile d'y voir clair, alors que cette décision du CSA ne concerne pas des épisodes du catalogue Netflix – et date bien avant des débuts de Netflix ! Netflix se serait-il, pour la première fois, soumis à une forme de censure ?