Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Getty images

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 26 février 2008

Getty Images rachetée pour 2,1 milliards de dollars

Et voilà, c'est fait. L'agence Getty images a été revendue à un fonds d'investissement pour 2,1 milliards de dollars, soit bien au-delà des 1,5 milliards attendus initialement, comme j'en parlais déjà dans ce billet, lorsque les premières rumeurs de revente ont circulé.

Il s'agit donc du fonds d'investissement Hellman & Friedman, par ailleurs présent dans Digitas, Axel Springer, Young & Rubicam, ou encore la régie publicitaire Doubleclick Dénouement heureux ? Certes, le montant du rachat est au-delà des espérances de Getty, qui avait besoin de s'adosser à un partenaire pour assurer sa mutation vers le numérique. Mais en filigrane, cela révèle surtout combien la piètre santé de la presse écrite pèse sur l'activité traditionnelle d'agence photo...

mardi 22 janvier 2008

Getty Images à vendre, pour 1,5 milliard de dollars ?

appareil.gif

J'inaugure une nouvelle catégorie dans ce blog, sous l'item "Photo", je traiterai plus particulièrement de l'actu liée aux agences photo, et au photojournalisme (déjà abordé à plusieurs reprises, référencé sous le tag Photojournalisme).

On le sait, depuis plusieurs années, les grandes agences photo sont en pleine mutation, face au défi de la numérisation de leurs archives. J'avais abordé cette question dans ce petit article pour News.frn à propos du lancement de la banque de photos PicApp par Corbis, et de la prise de participation de l'AFP dans Citizenside (ex-Scooplive).

Nouvelle étape décisive, qui risque de faire l'effet d'une petite bombe : Getty Images serait à vendre, pour un montant estimé à 1,5 millard de dollars, d'après le NY Times. Getty a fait appel à Goldman Sachs pour donner le coup d'envoi de cette vente.. Depuis sa création en 1995 à Seattle, à coup de rachats, Getty images était parvenu à se constituer un petit trésor de guerre de 3,2 milliards d'images, la distribution des images de Time Life et de National Geographic, et revendiquait 4 millions de visiteurs uniques par mois.

A l'évidence, la pretigieuse agence est victime de l'Internet, à voir cette analyse parlante dans le NY Times : "the rise of digital photography and the Web created a host of competitors that charged as little as a dollar for an image. Recent events — from the assassination of Benazir Bhutto, the former Pakistani prime minister, to the latest foibles of the entertainer Britney Spears — have led to a surging popularity of low-quality but on-the-scene photos, many taken by cellphone cameras".

De fait, ces dernières années, Getty s'est vu petit à petit voler des parts de marché par de petits acteurs apparus récemment sur Internet, média que Getty a pourtant été le premier à utiliser pour proposer ses photos en ligne. Autre prédateur : la photographie numérique. Grace à des banques d'images en ligne gratuites ou à moins d'un dollar telles que Stock.XCHNG, ou encore Shutterstock, les magazines et autres journaux ont à disposition des photos d'amateurs ou de professionnels à des prix défiant toute concurrence.

Dans cet environnement de plus en plus concurrentiel, Getty a tenté de se maintenir à niveau en rachetant pour 50 millions de dollars en 2006 le site iStockphoto, banque d'images bon marché mais de moins bonne qualité. L'agence a aussi revu ses tarifs à la baisse et proposé des ristournes sur ses photos en offrant par exemple ses photos basse résolution à seulement 49 dollars.

Autre stratégie : Getty a tenté la diversification en rachetant en juin dernier Pump Audio, une agence de licences de musique. Une autre acquisition, WireImage (photos d'évènements et de soirées mondaines) a permis à l'entreprise de Seattle, de booster les revenus provenant des magazines et des quotidiens. Saisissant l'opportunité des réseaux sociaux, Getty a aussi acquis l'année passée Scoopt, une agence britannique de journalisme citoyen pour une somme non dévoilée. Sans compter le rachat en début d'année d'un autre concurrent, MediaVast, pour 302 millions de dollars.

Merci à Benoît Tessier, (talentueux) photographe chez Reuters, pour l'info.