Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 4 mai 2008

Programme de recherches 2008-2012 Inria... qui se rêve à la tête d'un Institut de l'informatique (Les Echos)

J'en parle dans ce papier paru dans les Echos, la robotique, le Web sémantique, les logiciels embarqués et l'interaction entre les univers virtuels et le monde réel figurent parmi les priorités de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) pour les cinq années à venir.

A noter aussi, la volonté de son président Michel Cosnard de créer une sorte de gros institut de la recherche informatique. Une manière, bien sûr, de tenter de placer l'Inria en situation de force dans le secteur très concurrentiel de la recherche informatique... J'évoque cela dans ce sous-papier, où je fais allusion à l'évolution éventuelle du statut de l'Inria. Un sujet brûlant visiblement, puisque suite à cela, l'Inria nous a demandé la publication d'un démenti (que nous n'étions nullement obligés de publier, soit dit en passant). Je glissais en effet à la fin de cet encadré la possibilité que l'Inria change de statut, pour adopter celui d'Epic. Je ne m'exprimerai pas davantage ici sur ce sujet (ni sur le fond, ni sur la forme - ie les infos contradictoires que j'ai eu de la part de la part de l'Inria pour l'instant...). Juste, la direction de la com' de l'Inria m'a évoqué les "risques de remous" chez les chercheurs. Bref, ils espéraient surtout que la publication d'un rectif apaiserait le climat en interne.

Mais il est vrai que j'ai reçu des messages de chercheurs inquiets, dont un m'a évoqué les enjeux très importants autour de la création d'un institut STIC, et le fait que les déclarations dans la presse font évidemment partie de ce genre de jeu d'échecs. Les ballons d'essai, suivis de démentis mettant « l'erreur » sur le dos d'un(e) journaliste qui n'a pas bien compris, aussi. No comment !

mercredi 18 avril 2007

Interstices, web-magazine sur 40 ans de recherches en informatique

Initiative intéressante de l'Inria qui, à l'occasion de ses 40 ans d'existence, lance Interstices , qui fera régulièrement le point sur l'historique et les sujets qui font débat dans la recherche en informatique.

Avec notamment un focus sur 40 ans d'interaction homme-machine. Et un point très intéressant sur les débats que suscitent les machines à voter électroniques.

mardi 27 mars 2007

Un livre sur les 40 ans de l'Inria

Un très bon bouquin publié à l'occasion des 40 ans de de l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), que je vous recommande, si vous vous intéressez aux politique publiques de soutien à la recherche (sujet fortement d'actualité ;) ces dernières années.

Je l'ai chroniqué dans "Les Echos" d'aujourd'hui, et . C'est un ouvrage de commande de l'Inria, pour lequel les historiens Alain Beltran et Pascal Griset (spécialisés en histoire industrielle) se sont plongés dans les archives de l'Institut, et où ils détaillent la chronologie de l’Inria, créé en 1967 sur les vœux du général de Gaulle pour préserver l’indépendance française dans la recherche, et sa lente émancipation, jusqu’à la « maturité » des années 80. Autre étape-clé, sa spécialisation dans les transferts technologiques par la création de sociétés innovantes, avec la création en mars 1998 de la filiale Inria-Transfert, qui sélectionne et accompagne de jeunes sociétés, issues ou pas de l’Inria. L’ouvrage est sans complaisance sur les hésitations des pouvoirs publics, mais peut-être - limite sd'un ouvrage de commande - moins incisif sur les actions de l'Institut ces dernières années. Restent les prochains défis, esquissés dans le livre, dont valoriser ses futurs centres de recherches en régions, et générer davantage de brevets.

« Histoire d’un pionnier de l’informatique », Alain Beltran et Pascal Griset, ed. EDP Sciences, 29 euros

couv_livre_Inria_.jpg