C'est en tous cas ce que relate cette dépêche AFP ("La SDJ de Paris-Match proteste contre des "pressions" de Rachida Dati").

L'actuelle ministre de la Justice aurait exercé des pressions contre l'hebdo pour éviter la publication de "photos de jeunesse" malgré l'aval de son père, dénonce la Société des journalistes (SDJ) de Paris-Match. Ces photos n'ont finalement pas été publiées, sur décision de la direction du groupe Lagardère Active.

J'avais vu durant la campagne des présidentielles Rachida Dati (alors porte-parole de Nicolas Sarkozy et présentée comme valeur montante au sein de la jeune garde de l'UMP) invitée dans l'émission "En aparté" sur Canal +. Rachida Dati avait parue très choquée lorsque Pascale Clark a diffusé une ancienne photo de famille la représentant enfant avec sa famille, elle avait même pleuré en direct sur le plateau - par émotion, gêne ou d'autres raisons, en tous cas sur le cas cela l'avait humanisée, même si c'était assez étrange. Alors qu'en temps normal elle donne l'impression de beaucoup maitriser son image. Sur le coup je m'étais demandé si Pascale Clark l'avait consultée avant l'émission pour diffuser cette photo, vu à quel point elle était décontenancée. Cela expliquerait peut-être son refus de diffuser des photos de famille dans un titre de presse mag à grande diffusion.

En tous cas, là, pour Paris-Match, j'imagine que cet épisode va s'ajouter à la tension interne qui semble déjà régner au sein de la rédaction - avec pour dernier précédent le dossier consacré à la famille Sarkozy dans le n° de la semaine dernière, qui était d'une incroyable complaisance, dont pour les photos ;)

A propos de Rachida Dati, d'après la dépêche AFP, "les photographies publiées (ndlr: dans la prochaine édition) sont celles qui ont été sélectionnées par la Chancellerie", souligne la SDJ".