En pleine période des fêtes, propices à toutes découvertes gatronomiques, je parlais dans ce billet de l'enquête diffusée par France 3 sur la bataille de lobbying de Lactalis pour imposer le camembert au lait pasteurisé... Or il semblerait que je me sois enthousiasmée un peu vite. Le reportage aurait été caviardé, bien davantage que je ne le pensais, d'après ce qu'a déclaré le journaliste Périco Légasse, dans un bref sujet diffusé sur France Inter ce matin. J'y ai notamment appris que de nombreuses citations avaient été purement et simplement coupées, notamment celles démontrant que le camembert au lait pasteurisé a donné lieu à de nombreux cas de listeriose, bien plus que le camembert au lait cru... Une info de première importance évidemment.

Ce qui soulève ceette question : attaquer les principaux annonceurs du secteur agroalimentaire est-il possible en télévision ? Plus encore lorsque cela soulève des questions de santé publique ?... L'émission Arrêt sur images traite précisément de ce sujet dans sa première édition en ligne (accès sur abonnement), à voir sur Internet, c'est là que ça se passe.