Un petit billet à l'occasion des élections des prud'hommales, qui ont lieu ce 3 décembre (et quxquelles il est indispensable de participer ! Avis à tous les salariés-citoyens...), pour la première fois, plusieurs syndicats ont utilisé le marketing viral et Internet pour mener campagne, et sensibiliser les salariés à ces élections, qui ont encore trop peu de participants.

Dès cet été, le CFTC (syndicat en perte de vitesse, il est vrai ;) avait lancé une campagne de marketing viral, avec une mini série (10 épisodes) de lipdubs diffusée sur Internet. Dark Elevator est en effet une Web-série décapante qui prend au pied de la lettre l'expression "l'ascenseur social est bloqué". En huis clos - sept collègues de travail dans une cabine d'ascenseur -, ces sketches, dans l'esprit de "Caméra Café", dépeignent avec un humour au vitriol l'univers impitoyable de l'entreprise : des cours de chinois en vue des "JO du précaire" au pot de départ à la retraite improvisé...

Juste une, pour le plaisir...

Et Force Ouvrière a pris à son tour la parole sur le Net : le site Pour éviter ça veut traiter des sujets délicats au sein des entreprises par l'intermédiaire de vidéos décalées : exploitation, précarité, harcèlement, licenciement abusif, discrimination, délocalisation sauvage... Déjà, novembre, FO avait orchestré une vaste campagne de marketing viral en diffusant de fausses vidéos amateurs montrant un patron menaçant salariés et syndicat de délocaliser son usine en Chine. Le canular avait fait le tour de la Toile, avec pour relais de faux sites de la société "Critalec", et même un faux profil Viadeo pour le PDG. Habile.