Une nouvelle technique marketing ? Un nouveau mode de distribution - ou un terrible aveu de semi-échec - pour les chanteurs en perte de notoriété ? L'initiative est plutôt surprenante, l'image m'a même fait bondir la dernière fois que je me suis connectée à Vente-Privée.com, en cherchant vaguement une bonne affaire sur le site ou une manière de faire les soldes (puisque je n'ai pas le temps de les faire dans les boutiques physiques en ce moment :l).

Bref, à 8 heures hier matin, je me connecte rapidement avant de partir au boulot, et sur quoi je tombe ? Sur ça :

P Kaas

Patricia Kaas propose, depuis ce soir 19h30, l'exclusivité de son dernier album sur Vente-Privée.com, qui plus est, son album est bradé soldé pour seulement 6 € . Sur un site de destockage en ligne, initialement réservé à des membres cooptés (un privilège tombé depuis longtemps en désuétude, puisque le site compte maintenant 7 millions de "privilégiés" ;).

Youpi, diront les fans de Patricia qui n'avaient pas apprécié (ou probablement même pas entendu parler de) la sortie uniquement numérique de Kabaret. Certes, cette stratégie de vente plutôt douteuse a probablement permis à la chanteuse de remplir ses caisses puisqu'à l'origine, il semblait que Sony ne jugeait pas le potentiel commercial de Kabaret suffisant pour justifier le coût d'une sortie physique. Je ne pense pas que la musique sorte grandie avec cet étrange partenariat avec Vente Privée (combien a-t-il allongé pour tenter de créer un coup se payer cette exclusivité ?). Même s'il s'agit là d'une tentative de coup marketing d'une chanteuse qui a fait preuve de talent dans les années 90, avec sa voix rauque (si si, j'aimais beaucoup le titre "Mon mec à moi"). Enfin, soyez rassurés : en Russie, l'album est déjà sorti sous forme physique il y a quelque mois, et Patricia Kaas y est une star, égérie d'une marque de cosmétique.

Une chose est sûre, les chanteurs intègrent de plus en plus Internet comme un mode de distribution et comme un support marketing pour leurs sorties d'albums. Quel album a été le plus téléchargé et/ou vendu en ligne l'année dernière ? Ghosts I-IV , de de Nine Inch Nails. Point de détail :c'est l'album qui s'est le mieux vendu sur d'Amazon en 2008, alors-même que Trent Reznor l'avait placé sous une licence Creative Commons pour autoriser son téléchargement et son partage sur les réseaux P2P.

"Au moment de sa sortie, les internautes pouvaient télécharger gratuitement les neuf premiers morceaux de l'album au format MP3 320 Kbps, avec livret PDF gratuit de 40 pages et autres goodies. L'ensemble des 36 morceaux étaient ensuite vendus ensemble sur Amazon pour 5 $ seulement. Partisan du partage de fichiers, l'artiste qui avait quitté Universal pour protester contre la politique de lutte contre le piratage menée contre ses fans avait mis lui-même les neuf premiers morceaux de l'album sur les sites de liens BitTorrent. Dès la première semaine, il a pourtant enregistré 1,6 millions d'euros de chiffre d'affaires", comme le précise le très informé Numerama.