retinette012.jpg Source

Le couperet est tombé, (presque) toute la presse en parlait aujourd'hui : comme l'a annoncé par communiqué Kodak Us le 22 juin, le fameux film 35 mm en argentique pour les diapositives couleur Kodachrome s'interrompra en 2010, face à la montée en puissance des photos numériques, du propre aveu de Kodak.

Une commercialisation qui avait commencé en 1935 (!), les diapos avaient trouvé des usages multiples : photos de vacances (vous avez forcément subi connu la séquence diffusion de diapos de vacances en famille - souvenir eighties...), archivage magazine pour les photographes, autant pour les portraits que les reportages...

Une nouvelle étape qui annoncerait la fin de la photo argentique ? Pas si sûr : cela risque de devenir un produit de luxe, mais j'en connais qui continuent de faire de la photo argentique (j'en suis !), voire d'assurer leurs développements.

Des offres alternatives se développent déjà : l'antique Polaroid (qui tente de ressusciter avec l'appareil PoGo) pourrait bien renaître grâce à une communauté de fans, de l’Impossible Project (qui inclut des scientifiques hollandais). D'après cet article du NY Times, ils auraient loué une usine Polaroid. Et, mieux, ont mis une main sur une pépite, des éléments de technologie propres à Polaroid... parce que l'ancien détenteur des actifs de Polaroid (dont de son nom et ses brevets) a été arrêté aux Etats-Unis, et ses actifs vendus.

Et il y a fort à parier que des passionnés se mobiliseront pour relancer les pellicules photo argentiques et le développement photo. A suivre...