Une fois n'est pas coutume, la traditionnelle revue (non exhaustive) du web, avec une sélection de liens sur ce qui a fait l'actu techno, médias, pipole, culturelle, et web cette semaine.

  • Ce soir sera diffusé le SuperBowl aux Etats-Unis... Un jackpot pour les chaînes, y compris en termes de vente d'espaces publicitaires, avec 60 spots prévus cette année (voir cette sélection), dont pour la tablette de Motorola, ou encore Groupon. La nouveauté, cette année, étant que les annonceurs ont bâti un dispositif plurimédia, qui privilégie Facebook, Twitter et YouTube.
  • Nicolas Demorand, futur patron de Libération, présentait jeudi matin devant la rédaction son projet. Le JDD en a rendu compte dans cet article avec une méthode journalistique inédite: l'article rédigé à partir de tweets. CQFD.
  • La ferme de contenu d’AOL, racontée par un ancien, ou le règne des billets sous-payés avec pour référent le classement par les moteurs de recherche. Cela tombe bien, RDV Wikio demain matin, je serai curieuse de connaître leur position sur le sujet...
  • Les vrais début de la géolocalisation mobile, grâce aux réseaux sociaux ? Une nouvelle piste pour les annonceurs, alors que Facebook vient d'ouvrir en France Facebook Deals.
  • Autre nouvelle forme de pub, les miroirs vidéos publicitaires dans des toilettes publiques: en l'occurrence, des miroirs publicitaires installés dans les toilettes de l’aéroport O’Hare de Chicago (d’autres lieux à venir) par Clear Channel Outdoor et Mirrus. . Eh oui...
  • Marion Cotillard vous gonfle ? Pourtant, les Américain l'adooooorent. Normal, c'est une pro du marketing.
  • EMI repris... par une banque, la fin d'une époque: Terra Firma cède 100% de ses parts à CityGroup, avant une probable cession à Warner, alors que la maison de disque est endettée à hauteur de 1,4 milliards d’euros.
  • Music (2): c'était the bad news de la semaine, les White Stripes annoncent leur séparation. It's over... Demain, je ressors mon T-shirt (rouge) de fan acheté lors de leur dernier concert parisien, il y a deux ans.
  • Pierre Bergé et son expo financée par la mairie de Paris (vous savez, celle consacrée à Yves Saint Laurent, accueillie par le Petit Palais durant 6 mois en 2010), entre autres exemples d'expos dédiées 100% à des marques et leurs patrimoines... Au risque, parfois, d'un certain mélange des genres. J'y ai consacré cette enquête (en accès payant sorry) dans Stratégies cette semaine.
  • Pointé par @LaPeste, Love Confident, un Meetic féminin qui flirte dangereusement avec la délation.