Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 1 novembre 2007

Le business des tests génétiques sur le Net, ce soir sur France Inter

J'aurai le plaisir de participer ce soir à l'émission "Allô la planète" sur France Inter, où j'interviendrai à 23h40 sur le thème plus que brûlant des tests ADN en tous genres qui prolifèrent sur le Net.

Tests de paternité, tests «ethniques», projet Genographic de reconstitution de l'histoire des migrations humaines par l'analyse d'échantillons ADN lancé par National Geographic et IBM ... Laboratoires et start-ups prolifèrent sur Internet, pour se partager le marché prometteur des tests génétiques.

Le sujet avait déjà donné lieu à des polémiques en 2005 (j'en avais notamment rendu compte dans Les Echos, dans cet article pour Terra Economica, et dans cet article en ligne). Ce sujet prend bien sûr une nouvelle ampleur avec L'amendement Mariani au projet de loi "sur la maîtrise de l'immigration", qui institue des tests ADN pour les candidats au regroupement familial en France.

Que les couche-tôt ou gros fêtards se rassurent ;) l'émission sera disponible en ligne à partir de demain , sur le site dédié à l'émission.

vendredi 25 mai 2007

Google se lance dans l'information génétique

Après les moteurs de recherche, la cartographie, les bibliothèques numériques... Google investit un autre secteur autrement plus porteur - et sensible - l'information génétique. Google vient d' investir 3,9 millions de dollars dans la start-up 23andMe, Inc. "Co-fondée par Anne Wojcicki, épouse de Sergey Brin, lui-même co-fondateur du moteur de recherche web, la société américaine 23andMe s'est spécialisée dans l'information génétique à destination des particuliers", d'après une dépêche de Neteconomie.com. Outre Google, Genentech, MDV-Mohr Davidow Ventures et New Enterprise Associates ont investi dans la société.

« Notre but est de vous connecter aux 23 paires de chromosomes de votre propre empreinte génétique, pour vous permettre de mieux appréhender votre ascendance, votre généalogie et vos traits hérités. En vous reliant à d'autres, nous pouvons également vous aider à placer votre génome dans le contexte plus large de la diversité humaine », souligne 23andMe sur son site.

Ce qui permettra dans la foulée à Google de se constituer une nouvelle base de données. Reste que la "privatisation" des données génétiques des individus soulève de plus en plus de questions d'ordre éthique, au vu des nombreux projets, dont de "biobanques" - banques de données génétiques, ou de prestations de tests génétiques , dont le projet Genographic de la National Geographic society.