Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 décembre 2008

Les publicités animées font leur entrée dans le métro parisien

Voilà qui ne va pas ravir les thuriféraires d'une pub (de plus en plus ?) intrusive : la RATP et le groupe publicitaire Publicis ont dévoilé aujourd'hui une nouvelle génération de panneaux publicitaires numériques, qui permettent de diffuser des images animées : je ne les ai pas encore vus (mais je posterai des photos dès que possible !) ; ils commencent à être installés dans les stations du métro parisien, dont à la station Charles de Gaulle-Etoile.

D'ici juin, 400 panneaux de ce type seront mis en place, et se substitueront à des panneaux lumineux existants, c'est zéro publicité en plus. Il s'agira d'écrans LCD haute définition, de 1,60 m sur 90 cm , fournis par Samsung. L'avantage étant bien sûr qu'ils permettront la diffusion de publicités animées, d'une durée d'une dizaine de secondes, et d'alterner les publicités de différents annonceurs.

"Le premier secteur intéressé sera bien évidemment le cinéma", précisait ce matin à la presse le président de Publicis Maurice Lévy, dont la filiale Metrobus gère la publicité dans le métro parisien. La diffusion de publicités "sonores" "est une possibilité" mais ne sera pas utilisée pour l'instant, ajoute-t-il. Surtout, des capteurs installés dans les écrans permettront de "mesurer le nombre de personnes qui passent et quelle partie de l'affiche est regardée ou pas regardée", et donc de constater de manière précise l'efficacité de la publicité, a précisé M. Lévy. Ces écrans LCD seront protégés par une alarme qui se déclenchera en cas de choc violent. Je serai curieuse de savoir sur quelle technologie repose ce système de capteurs d'audience, qui me fait penser à celui développé par la start-up Quividi, dont j'ai déjà parlé et .

A la fin du premier semestre 2009, les panneaux pourront communiquer en Bluetooth avec les téléphones mobiles compatibles des usagers de la RATP et leur envoyer des publicités ou des coupons de réduction, sur une base opt-in - donc pour les usagers acceptant de recevoir de tels messages. Les tarifs de ces panneaux pour les annonceurs ne seront fixés qu'en juin, après une période de test sur le terrain où ils seront intégrés, sans supplément, aux campagnes existantes. A suivre de près, donc... A mes yeux, c'est un nouveau format de publicité sur le créneau prometteur du wait marketing qui apparaît ainsi.

Au deuxième semestre 2009, 800 mobiliers de ce type seront également installés dans les grandes gares SNCF, à Paris et en province.

vendredi 23 novembre 2007

Quividi, un outil qui scrute les téléspectateurs

Vous en avez sûrement vu dans les rayons de Leroy Merlin ou près de la caisse de votre Monop'... Les écrans diffusant des publicités, démonstrations de produits et programmes de services (genre info- conso) se multiplient dans les points de vente ou les lieux d'attente. On en compte près de 20 000 dans les métros, salles d'attentes de médecins, près des caisses de supermarchés, aéroports, pharmacies, magasins ou centres commerciaux.... Et même 15 000 dans des bars, déployés par la Française des jeux

L'enjeu : surfer sur le "wait marketing", en profitant du temps d'attente des clients. Les agences de publicité s'intéressent à leur tour à ce nouveau média, qui permet de diffuser des programmes courts, conçus à la carte selon le lieu d'implantation de l'écran. Car cela permet même à des PME de diffuser de la pub auprès de publics ciblés. Même Carrefour et Auchan réfléchissent à l'idée de louer à des annonceurs des écrans dans des rayons.

Et pour mesurer l'audience de ces télévisions en points de vente, Médiamétrie a noué récemment un partenariat avec une start-up, Quividi, qui a mis en place un système pour cela. J'y ai consacré un long papier pour les Echos, en ligne .

vidicenter_dashboard_fran_ais.jpg

VidiSuite_screenshot.jpg

Images Quividi - Tous droits réservés