Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - TV connectée

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 11 novembre 2010

L'industrie du porno va-t-elle contribuer au décollage de la 3D ?

youporn3D.JPG

L'industrie du porno va-t-elle faire décoller la 3D ? J'en parlais il y a quelques semaines, si les images en relief commencent à séduire les spectateurs, prêts à mettre le prix pour s'en offrir plein les yeux,le temps d'une séance, au cinéma, ils n'est pas sûr qu'ils soient prêts à faire entrer des téléviseurs compatibles 3D dans leurs salons de sitôt.

En France, c'est la PME du X (par ailleurs n°1 du secteur en Europe) Marc Dorcel qui a déjà saisi le filon. En mai dernier, sur la Croisette, en plein Festival de Cannes, il faisait sensation en dévoilant les premières images de l'un de ses prochains films... tourné en 3D. En mars dernier, il entamait en effet le tournage de son premier film en 3D, en travaillant avec un des start-ups françaises expertes en la matière, la société 3Dlized, qui travaille avec le cinéma et la télévision pour la production de contenus 3D.

Comme le disait alors Grégory Dorcel, fils de Marc : Comme si elle était assise sur vos genoux, c'est vachement ludique ! Il s’agit d’exploiter le phénomène de jaillissement (sic) permis par la 3D, l’impression que des choses sortent de l’écran. Cela coûte certes deux fois plus qu’un film classique en moyenne.

Le petit Français est carrément en train de monter un nouvel écosystème autour des films X en 3D, en essayant de multiplier les circuits de distribution,: en proposant de la 3D en vidéo à la demande (VoD) et en téléchargement. Comme le détaille Romain Thuret dans cette enquête très fouillée (il s'est même fendu d'un "test produit" ;), plus de 100 contenus seront ainsi disponibles d'ici à la fin de l'automne sur Dorcel Vision, et sur les chaînes VOD de Dorcel chez Free et Numericable. VOD qui représente aujourd'hui 50 % du chiffre d'affaires de 20 millions d'euros d'une société qui contrôle également 80 % du marché du DVD en France et concentre une soixantaine de studios européens sous sa coupe. Déjà les heureux abonnés de Numericable pourront apprécier la vidéo mettant en scène le striptease 3D d'Aleska Diamond, sur le Canal19 dédié aux démos 3D tournantes et gratuites ;).

A venir aussi, bientôt, la possibilité de télécharger des contenus coquins en 3D sur son PC via le portail direct Dorcel Vision - contenus compatibles avec la technologie NVidia, et avec les téléviseurs 3D.

Nouveaux réseaux de distribution de contenus avec la TV connectée

Malin, Dorcel anticipe donc déjà sur les réseaux de distribution de la télé de demain, qui s'esquissent déjà avec la télé connectée: il délaisse les DVD au profit de chaînes dédiées, qui proposent directement les programmes via des box, ainsi que de la vidéo à la demande, bien pratique pour s'acheter un film X en toute discrétion. Et la VoD risque d'exploser : plusieurs constructeurs ont noué des partenariats avec des prestataires de VoD à l'occasion du lancement de leurs premières TV connectées à Internet.

Outre ce marché que développe Dorcel avec un sens aiguisé du business, par essence, le format 3D s'associe particulièrement bien avec les films pornos, par essence destinés à exciter les sens du téléspectateur ;) Rien de tel que des films coquins proposés en images en relief pour les convertir à ce nouveau format... Parce que l'image en relief - à l'effet tellement réaliste que l'on se prend parfois à vouloir saisir un objet qui se distingue de l'image - se prête à ce type de films, qui donnent envie de toucher les corps (virtuels mais presque réels par la magie de l'effet 3D) qui s'offrent à l'écran...

samedi 23 octobre 2010

La TV connectée va-t-elle s'imposer sur Internet ? J'en parle sur RFI

rfi_atelier_medias.png

Miscellanées.net sur les ondes... Pour changer de la French Connection sur LCI Radio, RFI m'avait conviée en début de semaine pour parler des enjeux autour de la télé connectée, dont je vous avais déjà longuement parlé dans ce billet. Sujet qui méritera très prochainement un nouveau billet...

Durant l'enregistrement, moment bien sympa (et bienvenu pour mon personal branding ;) avec Ziad Maalouf et Cédric Kalonji qui animent l'Atelier des Médias sur RFI, nous avons donc échangé sur l'avenir (ou pas) de la TV connectée, avec mon confrère Emmanuel Torregano (plus bavard - et plus polémiste ;) - que moi, vous le remarquerez à l'écoute), Philippe Pestanes d'Ineum Consulting qui a publié une étude bien intéressante sur le sujet, ainsi que Bernard Fontaine, directeur délégué aux technologies des nouveaux services de France Télévisions.

A partir de mon billet où je m'interrogeais sur l'avenir de la TV connectée, des services, des contenus... et des usages qui émergeront - alors que les constructeurs espèrent que ce sera le jackpot durant les fêtes de fin d'année - et que des nouveaux acteurs sont arrivés ces dernières semaines : Apple et Google (avec leurs TV respectives). Tandis que les diffuseurs classiques (France TV, France 24...) essaient d'anticiper sur cette nouvelle donne. Voilà, j'espère que l'émission vous intéressera - elle sera donc diffusée tout à l'heure, ce samedi 23 octobre à 11h sur la fréquence 89.0, et est déjà webcastée sur le site de l'émission. A vos radios - ou écoutez ici - enjoy !