Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 14 novembre 2008

pub intrusive in Moscou

Moscou

Moscou 2

Un paysage à la Blade Runner ? Moscou, en fait, où j'étais de passage il y a un mois...Et où les quelques paysages que j'ai aperçus sont troués par de trop nombreuses publicités, depuis les innombrables bouchons de voitures - la ville souffre d'un manque criant d'organisation dans ses infrastructures routières.

Comme un révélateur d'un pays qui a basculé trop rapidement vers un capitalisme effréné, faute de régulation en la matière, les rues et autoroutes comportent en effet des publicités incroyablement intrusives, que ce soient des bâches sur des bâtiments entiers, où comme on le voit là, d'immenses pylones qui surplombent les rues.

mardi 2 septembre 2008

Le Clan du néon, contre la "pollution" des enseignes lumineuses des magasins

On connaissait les antipub, contre l'affichage publicitaire excessif ou l'invasion des tracts publicitaires dans les boîtes aux lettres, portés par des associations telles que Antipub.org ou les déboulonneurs, puis relayés par les barbouilleurs dans le métro, les anti-4x4 (qui un temps, dégonflaient les pneus de 4x4 à Paris pendant la nuit...) voici maintenant les anti-néons, qui dénoncent la consommation d'électricité inutile par les magasins qui laissent leurs enseignes la nuit. Et leur pub intrusive.

Depuis juillet 2007, le Clan du néon, un groupuscule d'écolos urbains, déambule la nuit dans les rues de Paris pour débrancher les enseignes lumineuses des magasins. Ces actions militantes sont filmées et diffusées ensuite sur ce blog du collectif, ainsi que sur leur page Dailymotion. Histoire de convaincre les parisiens ;) un clip mode d'emploi explique même comment éteindre avec un minimum de casse ces néons restés allumés la nuit...

Mieux, ce mouvement activiste a fait des émules dans d'autres villes de France, à Nantes, Toulouse, Marseille... Simple phénomène de mode, ou nouvelle tendance antipub et anticonso ? A suivre.