Dans son numéro en kiosques à partir du lundi 5 mars, l’hebdo __CB News__ consacre un dossier spécial aux programmes com' - médias - pub des principaux candidats à la présidentielle. Y sont notamment abordées la loi sur TV du futur, leurs positions à propos du rapprochement entre le CSA et l'Arcep, leurs idées pour défendre la presse quotidienne, le rôle des services publics, les messages sanitaires anti-obésité... quelques verbatims :

  • François Bayrou : « La loi sur la TV du futur constitue un incroyable cadeau et menace l’équilibre du paysage télévisuel et son pluralisme. Il faudra la modifier ».
  • Olivier Besancenot : « La télévision doit redevenir un service public. Ce qui suppose, en premier lieu, une renationalisation de TF1. »
  • Nicolas Sarlozy : « Je ne suis pas favorable à une augmentation de la redevance. Il y a déjà trop de prélèvements obligatoires dans notre pays. Je propose l’introduction de pauses publicitaires plus longues. »
  • Marie-Georges Buffet : « Les chaînes publiques de l’audiovisuel seront financées par une augmentation du rendement de la redevance, payée proportionnellement aux revenus du foyer, et par une majoration des taxes sur l’ensemble de la publicité dans l’espace public afin de supprimer, dans une période de trois ans, toute publicité sur les chaînes publiques. »
  • Dominique Voynet : « Les Verts demandent l’arrêt de la publicité sur les chaînes publiques et proposent, pour conserver un niveau de recettes important, de remplacer ce financement par une taxe sur les recettes pub des chaînes privées. »
  • Ségolène Royal : « Une taxation des recettes publicitaires des chaînes privées devra être envisagée. Elle pourrait permettre d’abonder un fonds d’aide à la création audiovisuel et au développement des chaînes locales et associatives ».
  • Jean-Marie Le Pen : « Le financement d’un service public, remplissant ses missions, respectueux de tous les
  • courants d’opinion, doit être exclusivement public ».
  • Nicolas Sarkozy : « Je trouve raisonnable que la publicité soit interdite ou encadrée pour certains produits (alcool, tabac, médicaments, armes à feu). Pour tous les autres produits pouvant faire l’objet d’une publicité, le meilleur système est celui de l’autodiscipline des professionnels concernés. »
  • François Bayrou : « Élu président, je demanderai au gouvernement de présenter un projet de loi qui interdit aux industriels en affaires avec l’Etat de détenir des medias, pour garantir le pluralisme et l’indépendance de la presse. »

(...)