Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 29 octobre 2008

L'entreprise en 2018 ; le marketing en 2018

L'entreprise dans 10 ans ! J'ai eu le plaisir de collaborer à cet ouvrage collectif, un livre blanc piloté par l'Ordre des experts comptables et René Duringer, où experts et journalistes ont donné leur point de vue sur quels seront les usages dans différents secteurs : management

C'est donc un pavé de 298 pages, qui se clôture par cette citation de ... Henri Ford : “Les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise : sa réputation et ses hommes”. Sa réputation : un concept marketing qui vient bousculer celui d'image de marque et qui se traque essentiellement sur la Toile. Faute d'avoir été imprimé sur papier, il est téléchargeable en ligne  : attention, le téléchargement est un peu long (et pas très pratique); mais la plateforme Scribd a le mérite d'être parfaitement adaptée pour téléchargement (gratuitement) ses contenus sur divers iPapers.

La première partie de l'ouvrage porte surles bases sur lesquelles vont se construire les entreprises de demain.

La seconde relève de l'intelligence collective, avec un vaste tour d'horizon 2018. Avec entre autres un "regard sur les 5 tendances émergentes du luxe" ; l'hyper en 2018 ; l'école et l'enseignement du futur ; le management du futur... et moi-même, je parle du "Marketing en 2018 : les tendances émergentes" page 214.

Un ouvrage passionnant je pense, parce que l'exercice de prospective en lui-même permet de mieux passer au crible les tendances d'aujourd'hui pour imaginer - et anticiper - celles de demain.

lundi 2 avril 2007

Garnier lance un site collaboratif

Garnier vient de lancer un site relationnel, Jetunous.fr, qui propose aux internautes de participer à la rédaction d'articles, publiés dans la partie magazine, sur des sujets tels que la beauté ou la forme. Deux fois par mois, une blogueuse y animera une émission diffusée sous forme de podcast vidéo. Les internautes pourront ainsi poser des questions à des personnalités. Le site a été réalisé par Publicis Net.

Pas encore eu le temps de regarder dans les détails en quoi cela consiste au niveau contenu et stratégie marketing, mais l'initiative est intéressante, à suivre... J'imagine que l'un des buts de la marque de produits capillaires et de se constituer une communauté d'internautes (bref de prospects ;-) ) qualifiée...

A distinguer des blogs d'entreprises tenus par des salariés (avec commentaires ouverts), qui visent à vendre une image de marque... Le précédent de la SSII le groupe Reflect est connu, comme j'en parlais dans un dossier pour "L'usine nouvelle" en novembre dernier, il y a aussi celui ouvert par Galerie Noemie, via SQLI, où bosse depuis peu Cécile.

lundi 19 février 2007

cosméto & culpabilité

L'industrie de la cosméto a peut-être trouvé un nouveau créneau, celui de la culpabilisation, comme le fait remarquer le cabinet de veille B & G (Black & Gold), dans une de ses newsletters toujours pertinentes. La presse féminine vient de relayer avec bien peu de distance ;) la dernière trouvaille à prétention high tech de l'industrie cosméto : Expertise 3, un spray commercialisé par Clarins, censé faire écran contre les effets des ondes électromagnétiques. Original non ? La "recherche Clarins" (leur cellule R&D je suppose) estime ainsi qu'il y a un lien entre l'accélération du vieillissement de la peau et l'exposition aux ondes électromagnétiques artificielles produites par les équipements nécessaires à la transmission des sons et des images. Brr, flippant non ? Après les dérégulations thermiques, même les ondes émises par notre mobile ou notre ordinateur portable pourraient avoir un effet sur notre peau, que l'on pensait pourtant pourvue d'une "barrière naturelle". C'est bien connu, le marketing consiste à surfer sur les tendances pour créer des besoins là où il n’y en avait pas. Clarins a en plus l'habileté de "s'emparer de la toujours très efficace idéologie de l'invisible menaçant, d'autres noteront au passage la progression de l'idée de la responsabilité individuelle", souligne B&G.

Une tendance à suivre de près, un peu dans la lignée du nutritionnellement correct (j'y reviendrai ces prochains jours), ou de la cosméto médicale - comme Danone avec son dernier-né, Essensis, recèlerait ainsi des vertus cosmétiques et permettrait de "contribuer à la qualité de la peau", comme j'en parlais .