Vuitton Coppola

Louis Vuitton poursuit sa saga, toujours pour gommer son image de malletier trop poussiéreux - et contrefait. Après Mikhaïl Gorbatchev, Catherine Deneuve, Steffi Graf, André Agassi et Keith Richards, Sofia et Francis Ford Coppola posent pour la dernière vague de la campagne de Louis Vuitton, montée par Ogilvy & Mather.

Clairement, Vuitton poursuit son virage dans son image de marque. Pour éviter tout côté trop bling bling, dans ses dernières campagnes, il cherche à raconter une histoire au consommateur, avec une invitation au voyage comme itinéraire personnel, comme le montrent ses derniers spots TV.

Il y a quelques semaines, il avait fait poser une icône du rock, Keith Richards, peu connu pour être un porte-marque jusqu'à présent. Le tout sous l'oeil de la photographe Annie Leibovitz . Je vous renvoie à ce sujet sur ce billet, avec une vidéo sur les coulisses du shooting, du très bon blog consacré au buzz2luxe de Stéphane Galienni, qui vient de monter son agence Balistik* Art.

Cette fois, Annie Leibovitz shoote Sofia et Francis Ford Coppola aux alentours de Buenos Aires. Storytelling toujours... "ce visuel fait des spectateurs les témoins privilégiés d’un instant rare et les invite à rentrer dans l’intimité de deux personnages au parcours personnel unique et fascinant", d'après le communiqué. L'annonce, qui porte l'accroche "Un voyage commence souvent par une belle histoire”, paraitra dans les titres internationaux à partir d'août 2008 et sera suivie d'un volet Internet.