livre L'Equipe

On le sait, le secteur des médias est en plein bouleversement, au terme d'une année qui fut loin d'être brillante en rentrées publicitaires, et alors que plusieurs rachats de journaux se sont déroulés dans un climat mouvementé.

Voilà que le secteur jusque là plutôt calme de la presse sportive risque fort de connaître de nouveaux bouleversements prochainement. Secteur calme jusqu'à présent, avec le quasi-monopole du quotidien sportif l'Equipe, à peine menacé à la marge par le journal gratuit Sports, il jouit d'une bonne réputation dans le milieu sportif... et journalistique (bosser à l'Equipe est perçu comme un must pour les jeunes journalistes).

Or, un bouquin explosif est sorti hier en librairies : couverture rouge vif, chez le très remuant éditeur indépendant Danger Public, La face cachée de l'Equipe dézingue à tout-va le fameux quotidien sportif. Et y passe en revue ses dérives, son monopole... Pas encore lu, mais j'ai plutôt confiance dans la qualité de l'enquête de mon ami et confrère David Garcia, qui m'avait pudiquement confié, il y a un an, écrire un livre sur le groupe Amaury... Journaliste indépendant, il avait déjà publié il y a environ 2 ans Le pays où bouygues est roi, un décoiffant reportage au Turkménistan, dictature d'Europe de l'Est où le groupe Bouygues a, entre autres magouilles, obtenu des marchés publics avec une certaine complaisance...

Or, ce livre arrive dans un contexte déjà particulier pour l'Equipe. Michel Moulin va lancer ce 3 novembre un quotidien sportif à bas prix, 10 Sport, avec Alain Weill (patron de NextRadio TV, éditeur de La Tribune, propriétaire de BFM, BFM TV, l'ex-groupe de presse informatique Tests...)

En riposte, Jean Hornain, directeur général du Parisien-Aujourd'hui en France, a annoncé le 7 octobre qu'il préparait sa riposten après en avoir discuté le week-end dernier par Marie-Odile Amaury. Une première trame du projet a été esquissée en quelques jours. Le communiqué du groupe indique ainsi que ce quotidien sera principalement dédié au football, aux courses hippiques et à quelques grands sports. Il devrait voir le jour d'ici trois semaines et être vendu 50 centimes 7 jours sur 7, comme son futur concurrent.

A suivre, donc...