Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - NextRadio TV

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 3 mai 2009

Reuters tente d'imposer (à son tour) les mojo-journalistes

Lu dans ce billet d'AFP Mediawatch, au hasard d'un rattrapage de mes revues de web en retard...), les journalistes de l'agence de presse Reuters (groupe Thomson - Reuters) "vont être équipés d'un kit multimédia portable, surnommé 'la valise-studio". Ce kit, présenté ici en images, inclut une caméra Tandberg Edge 95, un micro, un système d'éclairage, un trépied et un moniteur.

Reuters avait déjà amorcé ce tournant en équipant ses journalistes de Nokia N95 et de caméras de poche Flip. Mais là, on passe au niveau supérieur, ave des journalistes potentiellement "multitâches". Reuters espère d'ailleurs impliquer tous ses 2.700 journalistes dans le monde.

Le mouvement vers le mojo-journaliste, pour reprendre l'expression déjà consacrée (ce journaliste capable de prendre du son, de l'image... sur le terrain, et de redispacher le ton en radio, tv et web) tend à se développer dans tous les groupes de presse. Comme l'évoque le journaliste et blogueur Alain Joannes, auteur de l'excellent Le journalisme à l'ère électronique, livre que je fais circuler parmi les jeunes journalistes de mon équipe.

"La plupart des agences de presse se sont lancées dans la production de vidéo et testent, à plus ou moins grande échelle, des matériels légers pour leurs journalistes dont la vidéo n'est pas la spécialité", rappelle AFP Mediawatch. Et d'autres demandent aux (souvent jeunes) journalistes web ou stagiaires de tourner, mettre en ligne de nombreuses vidéos. De fait, le format se prête à des genres journalistiques jusque là connus en télé (interviews, coulisses, reportages...) et engendre des clics.

Ces journalistes multitâches risquent-ils de déposséder d'autres professions, notamment en agences filaires, comme les journalistes de la section vidéo (je pense à l'AFP, qui a une section dédiée), voire les photographes de presse ? A voir... Le sujet avait déjà fait polémique à propos des "O. S. de l'info" du groupe NextRadio TV, comme je l'évoquais dans ce billet.

lundi 16 février 2009

"Les O. S de l'info" chez NextRadio TV vus par Télérama

RMC

Bien sûr, on connaît le penchant de Télérama à l'exagération sur certains sujets, cela fait partie de sa ligne éditoriale : engagé, parfois moralisateur, agaçant. Mais assurément, il continue d'apporter un regard aigu sur les évolutions des pratiques du journalisme.

Tout cela ressort dans cet article du dernier numéro : le titre coup de poing fait bien sûr référence aux "ouvriers spécialisés" du début du XXème siècle, ces ouvriers à la chaîne qui ont essuyé les plâtres du taylorisme, lors de la seconde révolution industrielle. Télérama ose donc l'analogie pour décrire à sa manière la méthode Alain Weill au sein du groupe NextRadio TV. En s'appuyant essentiellement sur l'exemple de RMC Info (et de son site web), il décrit les méthodes du groupe, qui a peu à peu grossi ces dernières années, à coups de rachats : RMC, BFM & BFM TV, le groupe Tests, La Tribune...

Certaines descriptions sont saisissantes. Et préfigurent peut-être les pratiques journalistiques du futur. Avec notamment la description de la news factory (fabrique de l'info), où "sur les écrans, la matière brute déboule, d'Internet ou d'ailleurs, les tarifs minima des jeunes journalistes fraîchement issus d'écoles, travaillant sur le desk... Et surtout, il esquisse le futur du journalisme (certes avec exagération, ce phénomène étant à peine naissant) : avec des reporters ou rédacteurs capables de travailler pour plusieurs médias. Portrait catastrophiste ? Peut-être, à vous de juger.

Soit dit en passant, le groupe Tests a annoncé vendredi dernier (13 février) avoir présenté au du comité d’entreprise un "projet de réorganisation" de la société. Celui prévoit la suppression de 38 postes sur un effectif total de 200 salariés. Editeur du site internet 01Net, Tests souffre de la baisse des recettes publicitaires de ses magazines (01Informatique, Micro Hebdo, l’Ordinateur Individuel) dans une conjoncture particulièrement difficile. Le groupe souhaite rapprocher ses rédactions papier et web. CQFD...

lundi 19 mai 2008

CNET Networks dans le giron de CBS Corporation

La nouvelle a fait grand bruit la semaine dernière, dans un paysage de titres de presse informatique et de presse en ligne, déjà sévèrement bouleversé ces derniers mois - cf NextRadio TV, le nouveau propriétaire du groupe Tests, qui a décidé de se délester de plusieurs titres de presse "actifs non stratégiques", selon le vocabulaire financier en vigueur. Et laissant une cinquantaine de journalistes sur le carreau.

cnet-new.jpg

Or, le géant américain CBS a annoncé avoir racheté pour 1,8 milliard de dollars CNET Networks, la maison-mère de ZDNet (disclaimer - un site d'informations high tech auquel je collabore de temps à autre)., Gamespot, CNET, Business Mobile, MP3.com... ZDNet France précise, dans une dépêche laconique, que le groupe CNET Networks "se trouvait depuis plusieurs semaines sous la pression du fonds d'investissement Jana Partners, actionnaire à hauteur de 10 %, qui réclamait des changements dans la stratégie et son entrée au sein du conseil d'administration".

Est-ce une bonne nouvelle ? Pas sûr. Et peut-être que le groupe CNET a loupé le coche avant ce rachat... C'est en tous cas ce qu'affirme Michael Arrington dans ce billet publié sur Techcrunch. Une analyse contestée (voir les commentaires, comme celui d'Emmanuel Parody). Mais le groupe a clairement commis des erreurs, comme le lancement du site d'infos sur l'innovation News.fr... prestement fermé un an après une ouverture beaucoup trop discrète.

Nouvelle preuve, en tous cas, que la télévision s'intéresse de plus en plus près au monde de l'Internet, qu'elle veut pénétrer, quitte à y racheter des groupes de médias en ligne... Comme l'a montré l'acquisition par le groupe M6 du groupe Cyréalis (que j'évoquais ), éditeur de Clubic, Neteco.com, et de Jeuxvideo.fr . L'année dernière, c'est NextRadioTV (BFM TV, RMC) qui s'est illustré en rachetant le Groupe Tests, qui comptait des pépites comme 01Net, Cadres Online, et certains grands magazines informatiques.