IggyPop_VPrivee.jpg

Iggy Pop qui nous invite d'une voix posée à découvrir son nouvel album, Après, composé de reprises de classiques français et anglo-saxons, "en exclusivité et en avant-première" sur Vente-Privée.com à partir du mercredi 9 mai 19 heures, avec sa voix qui susurre en bruit de fond "La vie en rose" avec un délicieux accent... J'ai failli en tomber de ma chaise en voyant cela : Iggy Pop, l'icône punk, réduit à promouvoir son dernier album - un événement musical en soi - sur le site leader des ventes privées en ligne ! On retrouve ainsi son dernier album dans la longue timeline des ventes privées, entre des ventes Techwook, Oxbow, Sebago et des vins de Bourgogne ! Il est d'ailleurs proposé à prix cassé, pour 7 euros. Tout se perd, tristesse...

IggyPop.JPG

D'ailleurs, le site de ventes événementielles en a profité pour s'offrir une promo d'enfer, en rebondissant sur cette exclu musicale pour en faire un outil de recrutement de nouveaux abonnés dès sa page d'accueil.

Alors oui, on savait que l'Iguane, cheveux longs et torse musclé, a un rapport désormais assez décomplexé avec l'univers de la publicité. Comme je le raconte dans cette enquête pour Stratégies, il s'est commis récemment dans des publicités pour le dernier parfum de Paco Rabanne, les Galeries Lafayette, ou encore il y a quelques années pour l'assureur britannique Swiftcover.com ou pour SFR. Sans pour autant abîmer son image. Le coup de trop ?

C'est peut-être surtout révélateur des nouveaux circuits de promotion et de distribution musicale qui émergent. Certes, il y a eu Patricia Kaas qui a utilisé à plusieurs reprises Vente Privée comme canal exclusif de vente, comme j'en parlais dans ce billet - mais sa notoriété est loin d'être la même que celle de l'Iguane.

Depuis hier, Iggy Pop, en pleine promo, a exprimé son ressentiment envers les maisons de disques, se disant "humilié" par celles-ci. D'après l'AFP, "Iggy Pop a expliqué s'être d'abord tourné, comme il y était obligé par contrat, vers son ancienne maison de disques, la major EMI, pour la distribution du disque. "Mais, ils n'en ont pas voulu. Ils pensaient qu'ils ne feraient pas d'argent avec, que mes fans ne l'aimeraient pas. Une attitude très sensée, venant de personnes très sensées, des personnes différentes de ce que, moi, je suis", a-t-il expliqué".

Résultat, il a choisi le canal de distribution Internet pour son nouvel album, qu'il a autoproduit, dont il a donc confié la distribution à Vente-Privée.com et à Believe Recordings. Il est ainsi disponible en CD sur Vente-Privée.com, et en version numérique sur les plateformes de téléchargement, où il est distribué par Believe Recordings. Une vente en magasins est prévue ultérieurement.

Au passage, on apprend par 'AFP que Vente-privée.com souhaite distribuer davantage d'artistes et se lancer dans la production de spectacles, éventuellement "en possédant des salles", a confié son fondateur Jacques-Antoine Granjon. Le site lance ce jeudi une application pour téléphone mobile qui permettra de réserver des billets de concerts à la dernière minute à prix cassés.Sans commentaires.