Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 8 décembre 2008

Le coaching en ligne et le CV vidéo, ça marche ?

Le CV vidéo a été un temps très médiatisé, notamment par le biais de prestataires qui proposent d'enregistrer cette auto-présentation en vidéo par les candidats, voire de l'héberger en ligne, avec par exemple Easy CV, Youjob ou encore Jobinlive.fr. Mais au-delà du phénomène de mode, est-ce que cela marche vraiment ? Un sondage réalisé en août dernier par le site focus RH auprès de 371 personnes montrait le manque d'intérêt des services RH pour ce nouveau support - trop long à regarder, trop artificiel... Le truc étant que "c'est tout un art, extrêmement difficile à maîtriser. Pour réussir un CV vidéo, il faut un minimum de connaissances techniques (éclairage, montage, etc.), savoir créer une certaine dynamique et surtout « faire l'acteur » (texte, ton, posture, regard...)", comme le résume Jacques Froissant dans ce billet. Peut-être est-il trop tôt en fait, malgré certaines exceptions, de candidats qui excellent dans l'auto-marketing : ce fut notamment le cas de Héloïse Morel, étudiante en communication, dont le CV vidéo e bénéficié - coup de chance pour elle - d'un excellent buzz sur la Toile.

Cela dit, dans la lignée du CV vidéo, de nouvelles manières de se former à l'entretien via Internet apparaissent. J'ai consacré un long article, dans le dernier numéro d'Entreprise et carrières, à une application vidéo RH qu'Auchan a lancé récemment sur son site RH, Talent.auchan.fr. "Vidéo Coach" permet aux internautes-candidats de s'entraîner en ligne à des entretiens d'embauche. Ils ont juste à sélectionner un emploi pour lequel ils veulent postuler, puis à répondre avec leur webcam à des questions posées par un recruteur-avatar. Le tout gratuitement, et sans devoir s'inscrire sur le site. Ensuite, le candidat reçoit un bilan et des conseils sur une document PDF.

Voilà un service que les services RH des grandes entreprises pourraient proposer également sur leur site : le prestataire, Jobinlive, facture cela environ 8 000 euros par an, ce qui est loin d'être ruineux... A noter que plusieurs universités l'utilisent déjà pour coacher leurs étudiants, telles les Arts et Métiers et le Groupe Edhec.

mardi 15 janvier 2008

Facebook, Opensocial, Xing... et les recruteurs (Les Echos)

Facebook, nouveau vivier de candidats pour les recruteurs ? J'y ai consacré une enquête, parue dans Les Echos d'aujourd'hui (accessible en ligne gratuitement à partir de demain mercredi, ).

Les points-clés : Facebook commence à attirer les recruteurs, notamment parce qu'il constitue un vivier d'étudiants et de jeunes diplômés, qui y sont faciles à contacter, étant souvent membres de groepes créés sur FaceB par leur entreprise ou leur école. Contrairement à une idée reçue, je ne pense pas que Facebook restera longtemps - même si c'est peut-êtr encore le cas, en tous cas en France - un vivier pour des profils high tech, puisque des grandes écoles "classiques" commme Sciences Po, HEC ou Centrale y ont déjà leurs groupes...

Autre fait, comment les réseaux professionnels (LinkedIn, Viadeo , xing notamment) s'adaptent : soit en créeant eux-mêmes des services parfois dans l'esprit FaceB (notamment le news feed, adopté par Xing et IlnkedIn), soit... en rejoignant des structures concurrentes : je pense bien sûr à Open Social, projet de réseau social lancé par Google, avec LinkedIn, MySpace et Hi5 entre autres. A suivre aussi, le service d'applications ouvertes InApps lancé par LinkedIn, dont je parle .