Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - wait marketing

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 1 décembre 2008

Les publicités animées font leur entrée dans le métro parisien

Voilà qui ne va pas ravir les thuriféraires d'une pub (de plus en plus ?) intrusive : la RATP et le groupe publicitaire Publicis ont dévoilé aujourd'hui une nouvelle génération de panneaux publicitaires numériques, qui permettent de diffuser des images animées : je ne les ai pas encore vus (mais je posterai des photos dès que possible !) ; ils commencent à être installés dans les stations du métro parisien, dont à la station Charles de Gaulle-Etoile.

D'ici juin, 400 panneaux de ce type seront mis en place, et se substitueront à des panneaux lumineux existants, c'est zéro publicité en plus. Il s'agira d'écrans LCD haute définition, de 1,60 m sur 90 cm , fournis par Samsung. L'avantage étant bien sûr qu'ils permettront la diffusion de publicités animées, d'une durée d'une dizaine de secondes, et d'alterner les publicités de différents annonceurs.

"Le premier secteur intéressé sera bien évidemment le cinéma", précisait ce matin à la presse le président de Publicis Maurice Lévy, dont la filiale Metrobus gère la publicité dans le métro parisien. La diffusion de publicités "sonores" "est une possibilité" mais ne sera pas utilisée pour l'instant, ajoute-t-il. Surtout, des capteurs installés dans les écrans permettront de "mesurer le nombre de personnes qui passent et quelle partie de l'affiche est regardée ou pas regardée", et donc de constater de manière précise l'efficacité de la publicité, a précisé M. Lévy. Ces écrans LCD seront protégés par une alarme qui se déclenchera en cas de choc violent. Je serai curieuse de savoir sur quelle technologie repose ce système de capteurs d'audience, qui me fait penser à celui développé par la start-up Quividi, dont j'ai déjà parlé et .

A la fin du premier semestre 2009, les panneaux pourront communiquer en Bluetooth avec les téléphones mobiles compatibles des usagers de la RATP et leur envoyer des publicités ou des coupons de réduction, sur une base opt-in - donc pour les usagers acceptant de recevoir de tels messages. Les tarifs de ces panneaux pour les annonceurs ne seront fixés qu'en juin, après une période de test sur le terrain où ils seront intégrés, sans supplément, aux campagnes existantes. A suivre de près, donc... A mes yeux, c'est un nouveau format de publicité sur le créneau prometteur du wait marketing qui apparaît ainsi.

Au deuxième semestre 2009, 800 mobiliers de ce type seront également installés dans les grandes gares SNCF, à Paris et en province.

lundi 25 août 2008

Mexican marketing (1) - le wait marketing au Mexique

De retour après la traditionnelle pause estivale, pour rester un peu en vacances, je vais vous proposer un peu d'évasion ces prochains jours avec une série dédiée à certaines pratiques marketing que j'ai remarqué cet été en sillonnant le Mexique.

L'idée m'a semblé intéressante, car j'ai relevé plusieurs formes de marketing - et donc de consommation - particulièrement innovantes lors de mon voyage. Le Mexique est frontalier des Etats-Unis, du coup, la population adopte certaines habitudes de consommation US, voire, pour les jeunes générations, assume totalement sa conversation à la consommation US - avec des effets pervers, j'y reviendrai.

Premier phénomène marquant, ici, les annonceurs peuvent s'appuyer sur de nombreux outils permettant le wait marketing - ou comment faire de la pub auprès des clients en train d'attendre, comme je l'évoquais dans ces billets.

De fait, le Mexique est un pays immense, où les gens circulent beaucoup par bus, lui-même un formidable relais publicitaire. Alors que le réseau ferroviaire y est peu développé, et que beaucoup de Mexicains ne possèdent pas de voitures pour faire de gros trajets. Toute salle d'attente dans une station de bus comporte ainsi des écrans télé, qui diffusent essentiellement des clips, et des pubs pour des annonceurs locaux ou nationaux, comme ici à Villahermosa. Ces annonceurs sont une ressource inespérée pour les quelques compagnies de bus dits "de luxe", qui se partagent la quasi-totalité du marché. wait mktg Mexiq 1

Egalement, aperçue dans la station de bus de Campeche, cette machine un peu particulière qui permet en fait de se cirer les chaussures... en regardant un écran défilant de publicités.

wait mktg Mexiq 2

Photos C. C. Reproduction interdite sans autorisation

Les bus en eux-mêmes, qui assurent les liaisons entre grandes villes, moyennant souvent plusieurs heures de trajets, sont bien sûr dotés d'écrans télé, qui diffusent télénovelas sirupeuses et films américains bas de gamme... Mais diffusent aussi, en plus des traditionnels spots publicitaires, de véritables publi-reportages. Lors de mes trajets en bus, j'ai ainsi vu plusieurs publi-reportages visiblement réalisés par la même boîte de prod (avec toujours le même présentateur) autour du concept de vacances de luxe et de design de maisons de luxe. Une profusion à laquelle seule une petite minorité de mexicains a accès - et qui n'emprunte sûrement pas ces bus...

mardi 17 juin 2008

Quelques nouvelles pistes pour le marketing

Quelles seront les nouvelles formes de marketing, qui s'imposeront d'ici 5 ans, 10 ans ?...

Je m'intéresse de près à ce sujet en ce moment, je l'ai d'ailleurs abordé dans cette enquête publiée dans L'Entreprise de mai. Verdict : les entreprises, même les PME disposant d'un budget com' limité peuvent innover. Parmi les pistes les plus prometteuses, je citerais celles des supports hors-média, des blogs d'entreprises, de plateformes Digg-like (à l'instar de Débats Sncf, dont j'avais déjà parlé dans cet article)... Et surtout du wait marketing, qui va exploser d'ici quelques années à mon avis, grâce à ces écrans télé diffusant des publicités ou des infos conso sur les lieux d'attente (aéroports, salle d'attente du médecin...) comme Monoprix le teste déjà auprès de certaines de se caisses. Et même, imaginez le jour où (et cela va arriver, clairement) des écrans télé seront implantés dans les allées des hypermarchés, et diffuseront des spots pour des annonceurs dont les produits sont vendus à quelques mètres...

Autre forme plus éprouvée, elle, de marketing, le co-branding, auquel j'ai consacré un papier dans le dernier numéro de L'Usine nouvelle (pas de version en ligne, sorry). Là, ces dernières années, je trouve que les marques ont fait preuve de plus en plus d'inventivité. Et dans tous les secteurs : l'électroménager (Philips + Maison du café = Senseo), l'agroalimentaire... Et plus encore la high tech. Dernier gros coup en date : le co-branding Samsung + Giorgio Armani qui lancent ces tous prochains jours un écran télé LCD. Et je suis persuadée que les consommateurs seront prêts à débourser 4 500 euros pour avoir dans leur salon un écran télé design et signé d'un couturier italien...

vendredi 23 novembre 2007

Quividi, un outil qui scrute les téléspectateurs

Vous en avez sûrement vu dans les rayons de Leroy Merlin ou près de la caisse de votre Monop'... Les écrans diffusant des publicités, démonstrations de produits et programmes de services (genre info- conso) se multiplient dans les points de vente ou les lieux d'attente. On en compte près de 20 000 dans les métros, salles d'attentes de médecins, près des caisses de supermarchés, aéroports, pharmacies, magasins ou centres commerciaux.... Et même 15 000 dans des bars, déployés par la Française des jeux

L'enjeu : surfer sur le "wait marketing", en profitant du temps d'attente des clients. Les agences de publicité s'intéressent à leur tour à ce nouveau média, qui permet de diffuser des programmes courts, conçus à la carte selon le lieu d'implantation de l'écran. Car cela permet même à des PME de diffuser de la pub auprès de publics ciblés. Même Carrefour et Auchan réfléchissent à l'idée de louer à des annonceurs des écrans dans des rayons.

Et pour mesurer l'audience de ces télévisions en points de vente, Médiamétrie a noué récemment un partenariat avec une start-up, Quividi, qui a mis en place un système pour cela. J'y ai consacré un long papier pour les Echos, en ligne .

vidicenter_dashboard_fran_ais.jpg

VidiSuite_screenshot.jpg

Images Quividi - Tous droits réservés