Miscellanees.net - blog prolixe pub, marketing & conso, high tech, innovations

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - réseaux sociaux

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 7 décembre 2008

Etude sociogeek : comment les internautes prennent soin de leur image numérique

J'en parlais en octobre dans ce billet , plusieurs acteurs du Web 2.0, dont la FING et Orange Labs, avaient initié une étude sociologique inédite en ligne : Sociogeek, destinée à passer en crible les comportements des internautes (assez) avertis, utilisant notamment les réseaux sociaux.

Résultat, clairement, cette une enquête en ligne montre qu'ils savent parfaitement comment modeler - ou du moins contrôler - leur image numérique (ou web-réputation...), et maîtriser leur exposition d'eux-mêmes en ligne, selon des critères pas très éloignés de ceux de la vie réelle. Cette enquête sous forme de quizz a d'ailleurs bénéficié d'un succès inattendu, 11 000 internautes ayant accepté d'y répondre. Forcément, cela n'set pas très représentatif de la population français dans son ensemble : ce sont des gens déjà bien actifs sur le Web qui y ont répondu..

Comme dans la craie vie, les internautes dévoilent assez peu leur vie très personnelle, et des tabous perdurent : on ne montre pas en photo ses parents, la souffrance, la douleur, le sexe… Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ils ne laissent pas plus tomber toutes les barrières sur des réseaux sociaux. Au contraire, ils ont des vrais stratégies autour de leur image, par exemple pour se créer un capital social.

Autre constat intéressant, les réseaux sociaux les plus utilisés sur Internet sont Facebook (à 69%), suivi des blogs (36%) et de Copains d'avant (24%). Quant à l'utilisation qu'ils en font, 5 660 des sondés expliquent qu'il s'agit d'un bon moyen pour discuter avec des gens qu'ils fréquentent régulièrement dans la vie réelle. En seconde position, le réseau social est aussi utilisé pour garder contact avec des personnes que l'on ne revoit plus mais que l'on a connu auparavant. Enfin, seuls 4,31% des participants avouent qu'il s'agit d'un moyen de faire des rencontres amoureuses.

mardi 25 novembre 2008

LeFigaro.fr lancerait son réseau social cette semaine

L'info reste à confirmer, mais d'après Gabyu, lefigaro.fr lancerait cette semaine son réseau social, soit un outil permettant aux lecteurs du site de communiquer entre eux, comme l'aurait annoncé son directeur délégué des nouveaux médias Bertrand Gié à la conférence Digiworld de l’IDATE la semaine dernière. Il faut dire que le Figaro mise beaucoup sur son site : outre les 60% de chiffres d'affaires assurés par la publicités, il en tire 10% de son CA web par la vente de contenus, et 20% par des partenariats commerciaux avec des voyagistes, fleuristes... Ce à quoi s'ajoutent les rachats de deux pépites, des sites commerciaux culturels, Evene.fr et Ticketac.fr.

Initiative à suivre, encore naissante, empruntée par quelques rares médias : ainsi, le New York Times s'est aussi doté il y a quelques mois de son propre réseau social, TimesPeople, où les lecteurs peuvent partager et commenter articles, vidéos, diaporamas, billets de blogs, ratings... Ce serait même une des voies pour les media à suivre dans leur stratégie Internet, souligne l'Idate dans son rapport sur le sujet publié en avril dernier. "Acteur communautaire par excellence dans l'univers du papier,la presse dispose grâce aux réseaux (professionnels, sociaux) d'un moyen de prolonger cette fonction sur Internet", précise l'Institut. Qui évoque la voie des réseaux sociaux locaux, déjà empruntée par la presse régionale - à ce titre, l'initiative de Paris Normandie de créer des espace communautaires, sous la houlette de mon confrère Sébastien Bailly, est remarquable. Autre voie suggérée, celle de création de réseaux sociaux professionnels, à l'instar du Financial Times avec son club professionnel autour des telecoms, des médias et des nouvelles technologies.

vendredi 17 octobre 2008

3D, ADN, mode Flickr... Les sites de rencontres du futur (Les Echos)

Une enquête que j'avais réalisée pour Les Echos il y a un certain temps, publiée aujourd'hui : face au succès des mondes virtuels à la Second Life, et des réseaux sociaux tels que Facebook, les sites de rencontres tentent d'innover. Et pour cause : Facebook et autres MySpace sont devenus de nouveaux espaces de rencontres virtuels, moins dans la loose sociale la drague assumée que les Meetic et autres Match.com. Du coup, ces derniers innovent, tandis que des start-ups lancent de nouveaux concepts.

Comme me l'explique Marc Simoncini dans cette interview (en accès libre à partir de demain), Meetic planche sur une série de nouveaux projets, dont le très attendu, Peexme, "espace de rencontres" à la Facebook pour les ados, attendu pour 2009.

Surtout, de nouveaux projets très prometteurs voient le jour. J'ai été assez impressionnée par Le projet Come in my World, développé au sein de l'Explocentre d'Orange par une dizaine de passionnés, dirigés par Louis Paré : un univers virtuel en 3D spécialement destiné aux rencontres amoureuses, qui indique par exemple quels avatars correspondent aux critères recherchés par l'internaute. S'il est toujours en version beta, il compte déjà une communauté active de plusieurs miliers de beta-testeurs... Ce qui me semble vraiment innovant est cette idée d'avatar, derrière lequel l'internaute peut se protéger / se révéler. Et aussi, l'introduction du chat par la voix, où l'on discute avec d'autres internautes en découvrant leur voix...

CIMW

CIMW 2

A noter qu'ils organisent régulièrement des events et soirées blogueurs (dont une la semaine prochaine...).

Mails ils ne sont las les seuls à jouer dans cette cour : la start-up ClaudiusCity vient aussi d'ouvrir un site de chat en 3D, basé sur le chat par voix, qui sera complété par un univers virtuel l'année prochaine, promettent ses concepteurs...

claudiuscity ClaudiusCity, tous droits réservés

Il y a aussi Jiifr.com, mais aussi une pléiade d'autres sites, que je n'évoque pas dans l'article, comme Unerencontre.com, qui a lancé une nouvelle version avec des applications dynamiques à la Facebook fin août, ou encore le très amusant Adopteunmec.com (j'adore cette idée de pouvoir "faire son marché" ;)... qui joue sur le consumérisme ambiant). Une pléiade de sites et univers de rencontres, qui créent un nouveau graphe social en eux-mêmes... J'aurai l'occasion d'y revenir.

mercredi 30 juillet 2008

Lively, réseau social en ligne de Google

lively google

Si cela passe un peu inaperçu au coeur de l'été, c'est pourtant une annonce de taille, à mon avis. Et justement, dans l'interview que j'accordais il y a quelques jours à BFM (lien sur un billet à venir....), je disais que l'une des tendances qui s'esquissait pour les réseaux sociaux est celles des marques et opérateurs du Web qui cherchent à lancer leur propre réseau social, tels Orange, ou encore Nokia avec Mosh.

Là, le 9 juillet, c'est Google qui a dégainé Lively, son réseau social en trois dimensions. En fait, c'est un nouveau concept, étant à la fois jeu, moyen d'envoyer des messages instantanés, espace de discussion, monde virtuel et page Internet.

Cet espace est accessible à partir d'un compte du webmail Gmail . Un peu comme dans Second Life, les internautes y communiquent par le biais de leur avatar qu'ils peuvent personnaliser. A l'intérieur de Lively, les avatars évoluent au sein d'espaces personnels séparés, des "rooms" (pièces) que chacun décore à sa convenance.

Malin, Google y a créé des liens avec les réseaux sociaux et autres outils Web 2.0 existants : on peut y projeter, dans son espace, des vidéos via YouTube, y montrer des photos avec Picasa (le logiciel de partage d' images de Google, concurrent de Flickr)... Et surtout, y tisser des liens entre Lively et ses pages Myspace ou Facebook. Une manière pour Google de tenter de se rattacher les internautes déjà inscrits à plusieurs réseaux sociaux existants.

Je me demande cependant si les internautes viendront en masse sur ce réseau social créé par une marque - Google ? D'ailleurs, il risque de devenir un simple support marketing, comme Second Life a tendu à trop le devenir. Plusieurs marques ont déjà créé leurs espaces dans Lively, telle National Geographic...

mardi 20 mai 2008

Facebook français + iPhone + géolocalisation = Weplug

J'en parle dans ce papier paru dans les Echos Innov d'aujourd'hui, Weplug est le dernier-né des réseaux sociaux qui commencent à se multiplier dans la lignée de Facebook. particularité du petit poucet français : c'est un réseau social web ET mobile, qui mise sur la géolocalisation. Pratique pour repérer ses potes à proximité...

Si la multilude de services qu'il propose (et que l'on ne trouve pas sur Facebook) joue en sa faveur (possibilité de tagger son profil par mots-clés, fonctions de Twitter...), le question est de savoir si le internautes déjà inscrits sur plusieurs réseaux sociaux accepteront de s'inscrire sur un autre.

Autre fragilité potentielle, son aspect très segmentant : son service mobile n'est compatible qu'avec les iPhone, et ses concepteurs ne prévoient pas, dans le court terme, de lancer des versions pour les autres mobiles tels que le Blackberry, dont sont pourtant aussi équipés un bon nombre de mobinautes...

Weplug.JPG